Douleurs aux Genoux ? Nos conseils & exercices.

Par Kevin Paquet - Physiothérapeute

Le genou est une articulation qui est à risque de blessure tout au long d’une vie. Dès un jeune âge, les poussées de croissance rapides et le manque de contrôle musculaire sont des facteurs pouvant causer des douleurs. À l’opposé, avec l’âge, l’articulation du genou est encline à subir les effets de la dégénérescence et engendrer éventuellement des douleurs qui peuvent être très incapacitantes. De plus, comme le genou se retrouve au milieu de la jambe, un simple faux mouvement ou un coup direct peut causer des traumatismes nécessitant un traitement parfois conservateur, parfois même chirurgical.

Causes fréquentes de gonalgie (douleur au genou):

  • Manque de contrôle musculaire
  • Traumatismes
  • Arthrose et Dégénérescence

Manque de contrôle musculaire

Le manque de contrôle musculaire est fréquent dans la population générale, autant chez les jeunes que chez les gens plus âgés. Les individus dont le contrôle n’est pas optimal sont à risque de blessures variées. Le genou, étant une articulation intermédiaire entre la cheville et la hanche, est souvent l’articulation subissant les conséquences de ce manque de contrôle. C’est le cas des gens ayant un syndrome fémoro-patellaire, fréquemment rencontré chez les enfants et les adolescents. Chez ceux-ci, la croissance est un facteur contribuant puisque le corps est en changement continuel, ce qui rend le contrôle musculaire plus difficile chez certains.

Traumatismes

Comme mentionné ci-haut, le genou est une articulation à risque lors de certains sports, surtout les sports de contact. Le moindre faux mouvement ou coup direct sur la jambe peut engendrer des blessures telles que des déchirures ligamentaires, comme le ligament croisé antérieur, ou des atteintes de ménisques. Selon le grade et le type de déchirure, ces blessures peuvent parfois nécessiter la tenue d’une chirurgie et évidemment de la physiothérapie post-opératoire. Un programme d’exercices avant la chirurgie peut également être bénéfique pour la récupération.

Arthrose et dégénérescence

Nous le savons tous, vieillir engendre des changements dégénératifs sur les différentes structures du corps humain. Les articulations (et leur cartilage) ne font pas exception. Plus la charge soumise à celles-ci est lourde et prolongée, plus il y a de risque de développer de la dégénérescence articulaire. En effet, comme le genou supporte presque tout le poids du corps, le cartilage des différentes surfaces articulaires s’amincit et se détruit avec le temps. C’est ce qu’on appelle l’arthrose. Dans les stades plus avancés, l’os est atteint et se déforme formant des excroissances osseuses appelées ostéophytes, ce qui diminue l’espace intra-articulaire et par le fait même l’amplitude de mouvement . Ce manque de mobilité/souplesse et le manque de force sont des facteurs importants en ce qui a trait à la douleur. L’arthrose ne vient donc pas nécessairement avec de la douleur et un bon programme d’exercices peut avoir un effet considérable chez les gens ayant de l’arthrose.

Quoi faire quand on a mal au genou ?

Lorsqu’une douleur au genou survient, il est important de bien la prendre en charge pour éviter les rechutes et les problèmes à long terme. Dans les cas de traumatismes, si on est incapable de mettre du poids sur la jambe, on doit faire passer des radiographies pour voir s’il n’y a pas de fracture. Sinon, règle générale, lorsque la douleur est trop intense, on veut éviter les mouvements qui font mal, mais on veut aussi éviter le repos total pour que le genou ne s’ankylose pas. Lorsque la douleur s’estompe, c’est le temps de s’activer afin d’améliorer la force, la souplesse et le contrôle musculaire.

Voici quelques exercices simples qui peuvent avoir un impact significatif sur la fonction des gens ayant une douleur au genou :

  • Squat
  • Renforcement des muscles fessiers
  • Étirement et relâchement musculaire des muscles de la cuisse tel que les quadriceps, ischio-jambiers ainsi que la bandelette ilio-tibiale.

Mais quand consulter ?

Comme mentionné ci-haut, quand on suspecte une fracture, il est important de consulter un médecin rapidement pour passer des radiographies. Certains physiothérapeutes sont également formés pour prescrire des rayons-X dans les 72 heures qui suivent un traumatisme.

Pour les autres blessures, une consultation avec un professionnel de la santé est recommandée afin de bien prendre en charge la personne et sa condition. Dans la majorité des cas, on préconise un traitement conservateur (repos relatif, physiothérapie, ostéopathie, kinésiologie). Donc une consultation avec un physiothérapeute, par exemple, peut être une bonne première étape. Si jamais le traitement conservateur s’avère sans résultats, d’autres investigations peuvent être faites (Imagerie par résonance magnétique (IRM) par exemple) et d’autres approches peuvent être tentées (injection cortisone, Synvisc, chirurgie, etc.). Une référence à un médecin sera alors indiquée

Évidemment, certaines blessures peuvent guérir par elle-même, mais pour éviter des problèmes à long terme, il est toujours mieux de consulter. 

Chez Hexa Physio, notre équipe est composée de plusieurs professionnels outillés pour vous prendre en charge adéquatement afin d’éliminer vos douleurs aux genoux pour de bon!