DOULEUR À L'ENTRAINEMENT

Le kinésiologue possède plusieurs connaissances au niveau de la prescription d’exercices en cas de douleur à l’entrainement. Il peut jouer sur plusieurs variables pour vous aider à demeurer actif malgré la présence d’une blessure ou de douleur chronique.

Les douleurs ressenties à l’entrainement peuvent être fréquentes et difficile à gérer. La présence d’une blessure, d’une douleur chronique ou encore d’un inconfort relié à certaines positions peuvent causer problème lors de l’exécution de certains exercices. Votre kinésiologue peut vous aider à déterminer ce qui cause la douleur et vous proposer un plan d’intervention afin d’y remédier.

EN CAS DE BLESSURE

Il est important de demeurer actif malgré la présence d’une blessure. Un des premiers réflexes est souvent d’arrêter toute activité physique alors que cela peut être contreproductif. L’activité physique peut accélérer le processus de retour suite à une blessure en plus d’aider au maintiens d’une bonne condition physique.

  • Mais quoi faire?
  • Comment ne pas empirer ma blessure?
  • Comment m’assurer que je n’en fais pas trop ou encore pas assez?

Voilà quelques questions qu’on entend souvent. Le kinésiologue peut grandement vous aider à déterminer avec vous la sélection des exercices adéquats selon votre blessure, en vous démontrant une manière sécuritaire de les exécuter tout en s’assurant que le dosage est approprié pour vous.

 

EN CAS DE DOULEUR CHRONIQUE

Les comportements de kinésiophobie (peur de bouger) et de catastrophisation sont très fréquents chez les souffrant de douleur persistante. Cela mène souvent à un déconditionnement physique et à des croyances négatives associées à l’activité physique.

Un kinésiologue spécialisé en douleur chronique peut vous aider à mieux gérer votre douleur en vous proposant des outils éducatifs ainsi qu’un plan d’entrainement adapté à votre condition. Demeurer actif est primordial diminuer la douleur :

  • L’effet analgésique de l’exercice peut diminuer la perception de la douleur
  • L’augmentation de la force et l’endurance des muscles peut augmenter le seuil de tolérance
  • L’augmentation de la confiance et l’estime de soi peuvent augmenter le sentiment d’auto-efficacité
  • L’activité physique peut aider à désensibiliser le corps à la douleur