Pédiatrie

La naissance est une étape cruciale chez tout être vivant. C’est un événement transitoire pendant lequel le bébé se détache du corps de sa mère et commence à vivre par lui-même. C’est aussi le début du processus de croissance à l’extérieur de l’organisme maternel, qui engendre plusieurs changements chez l’enfant. Pour plusieurs bébés, des difficultés d’adaptation peuvent survenir, entraînant des inconforts et des douleurs. Pendant cette période de changement, un suivi en ostéopathie peut être très bénéfique pour l’enfant. En effet, l’approche ostéopathique permet d’améliorer la mobilité des différentes structures dans le but d’aider le corps de l’enfant à mieux s’adapter pendant sa croissance.

Quand consulter?

0-3 mois

Il est toujours préférable de consulter son médecin pour tout problématique avant de consulter en ostéopathie lorsqu’il s’agit d’un nouveau-né. Il faut s’assurer que les inconforts de bébé ne soient pas d’ordre médical. 

Plusieurs problématiques rencontrées chez les nouveaux-nés peuvent être adressées en ostéopathie. Les plus fréquentes sont :

  • Difficulté à boire;
  • Altération du sommeil;
  • Difficulté à la selle;
  • Bébé qui bouge de façon asymétrique;
  • Bébé qui semble inconfortable;
  • Pleurs excessifs. 

Un bébé qui présente un de ses symptômes peut donc être vu en ostéopathie si l’examen médical est négatif. Comme chez les adultes, un suivi ostéopathique en pédiatrie débute toujours par une évaluation. Celle-ci consiste à évaluer la mobilité des différents tissus du corps du bébé. Lorsqu’une diminution de mobilité est observée, celle-ci est alors adressée afin de favoriser une croissance sans restriction, pour ultimement permettre au corps du bébé de retrouver un équilibre et maintenir sa santé. 

Si les trois premiers mois de vie du nouveau-né se passent sans inconfort et sans anomalies, il est préférable d’attendre les premières poussées de croissance ou le début du contrôle de la tête avant de procéder à une évaluation de routine en ostéopathie. 

Première année

Comme mentionnée ci-haut, plusieurs changements liés à la croissance peuvent s’accompagner de problématiques ayant un impact sur le bien-être du bébé. En voici quelques exemples :

  • Otites à répétition
  • Torticollis
  • Plagiocéphalies (déformations du crâne)
  • Problèmes d’allaitement et de succion
  • Bronchiolites et troubles respiratoires
  • Régurgitations et reflux gastro-oesophagiens
  • Coliques et constipation
  • Problèmes des membres supérieurs / inférieurs 

Années subséquentes

Comme les plus grands, les enfants peuvent ressentir de l’inconfort et de la tension musculaire. Il est intéressant d’adresser ceux-ci durant les périodes de croissance puisque le corps est dans une période pendant laquelle il peut s’adapter plus facilement aux ajustements apportés en ostéopathie. Ceci est encore plus vrai au moment où l’enfant commence à marcher. En effet, lors du stade de début de mise en charge, les différentes déficiences et restrictions de mobilité des membres inférieurs et supérieurs sont plus faciles à reconnaître et plus facile à ajuster.

Pour toute problématique encourue chez votre enfant, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un de nos ostéopathes afin de régulariser sa croissance et d’améliorer sa qualité de vie.